Select Page

LE POINT AFRIQUE — Que dit Stephen Smith, spécialiste de l’Afrique, des migrations vers l’Europe ? Sa principale thèse : le développement économique du continent les alimente.

LE POINT AFRIQUE — Que dit Stephen Smith, spécialiste de l’Afrique, des migrations vers l’Europe ? Sa principale thèse : le développement économique du continent les alimente.
Advertisement

http://afrique.lepoint.fr/actualites/migrations-la-ruee-vers-l-europe-le-livre-qui-derange-01–02-2018–2191491_2365.php

 

En con­clu­sion de son livre, Stephen Smith pro­pose 5 scé­nar­ios à la réflex­ion du lecteur, dont le résumé est présen­té ci-dessous :

Résumé de 5 scé­nar­ios décrits par Stephen Smith dans sa conclusion : 

  1. Le pre­mier – le scé­nario « Eurafrique »: con­sacr­erait l’« améri­can­i­sa­tion » de l’Europe ; L’État social ne s’accommode pas de portes ouvertes, d’où l’absence his­torique d’une sécu­rité sociale digne de ce nom aux États-Unis, pays mod­èle d’immigration. Donc, il ne sub­sis­tera en Europe que l’État de droit, le vieux Léviathan de Hobbes. Il y aura alors fort à faire pour empêch­er « la guerre de tous con­tre tous » ; la bio­métrie pren­dront d’autant plus aisé­ment la relève des scar­i­fi­ca­tions trib­ales. La démoc­ra­tie libérale, fondée sur des opin­ions et des majorités changeantes, sera vidée de son sens délibératif.
  2. Le deux­ième scé­nario – l’« Europe forter­esse »–sem­ble annon­cer une bataille per­due d’avance ; en 2016 et selon Euro­stat, un peu plus de 80 % des deman­des d’asile dans l’UE ont été rejetées ; si la Bul­gar­ie a débouté 35 % des deman­des en 2016, la Grande-Bre­tagne en a rejeté 48 %, la France 85 %, l’Allemagne 91 %, et le Por­tu­gal, la Croat­ie, l’Estonie et la Litu­anie en ont refusé la total­ité, 100 % ! C’est le règne de l’arbitraire au roy­aume de l’hypocrisie. Sur le plan pra­tique, l’« Europe forter­esse » est peut-être aus­si moins indéfend­able qu’il n’y paraît. L’opinion publique et, avec elle, les lead­ers poli­tiques, se retour­nent facile­ment. Depuis sa prise de fonc­tion en décem­bre 2016, le min­istre ital­ien de l’Intérieur, Mar­co Min­ni­ti, un ancien com­mu­niste, a lim­ité le périmètre d’action des ONG en Méditer­ranée, il a équipé la garde-côte libyenne, ou ce qui en tient lieu, envoyé sur place la marine ital­i­enne et engagé le « dia­logue » – des échanges – avec les seigneurs de la guerre dans l’ancien pays de Kad­hafi, en l’absence d’un gou­verne­ment légitime capa­ble de faire respecter ses déci­sions sur tout le ter­ri­toire nation­al. Soudain, l’été 2017, le flot des migrants venant de Libye a aus­si brusque­ment bais­sé, il faut rajouté à cela,  les 6 mil­liards d’euros octroyés à la Turquie pour col­mater le flanc sud-est de l’Europe.
  3. Un troisième scé­nario – la « dérive mafieuse »– puise à deux sources : la naïveté avec laque­lle les réseaux transna­tionaux de passeurs sont exonérés de leurs respon­s­abil­ités, de ce qui, dans bien des cas, s’assimile à une véri­ta­ble traite migra­toire et le risque de voir les trafi­quants d’Africains faire jonc­tion ou se livr­er une guerre avec le crime organ­isé en Europe. Pour la traite migra­toire, elle émerge en toutes let­tres d’enquêtes en pro­fondeur – rares – comme celle de Ben Traub pub­liée le 10 avril 2017 dans The New York­er. On y lit : « Plus de onze mille femmes nigéri­anes ont été sec­ou­rues en Méditer­ranée l’année dernière, selon l’Office pour les migra­tions inter­na­tionales (OMI). Qua­tre-vingt pour cent d’entre elles fai­saient l’objet d’un traf­ic à des fins d’exploitation sex­uelle. »  L’imbrication entre le prox­énétisme et les « passeurs », trop sou­vent représen­tés comme des mains sec­ourables faisant com­merce de sol­i­dar­ité, n’est que la par­tie vis­i­ble d’une divi­sion du tra­vail crim­inel bien plus impor­tante, qui offre de nom­breuses occa­sions de syn­er­gies avec la mafia européenne. Si la pègre européenne devait un jour se met­tre au ser­vice d’une extrême droite mil­i­tante qui est tenue en échec sur le plan élec­toral on pour­rait alors voir appa­raître des organ­i­sa­tions ter­ror­istes, telles que La Main rouge, se livr­er à des actes de sab­o­tage, des assas­si­nats ciblés ou des atten­tats aveugles.
  4. Un qua­trième scé­nario – le « retour au pro­tec­torat »: En divisant pour régn­er, l’Europe pour­rait pactis­er avec des régimes africains prêts à l’aider à endiguer l’afflux ; cette stratégie perce égale­ment sous des ter­mes d’apparence aus­si anodins que « la ges­tion partagée des flux migra­toires ». En échange de visas de libre cir­cu­la­tion en Europe pour ses hommes d’affaires, artistes et mem­bres de l’élite au pou­voir, en échange aus­si d’une aide au développe­ment sans droit de regard sur son usage, des pays « coopérat­ifs » deviendraient des pro­tec­torats de l’Europe et don­ner lieu à des « repris­es en main » ouverte­ment néo-coloniales.
  5. Un cinquième et dernier scé­nario – une « poli­tique de bric et de broc »– est d’autant plus com­pat­i­ble avec le fonc­tion­nement, à hue et à dia, des démoc­ra­ties mod­ernes. Il con­sis­terait à com­bin­er toutes les options qui précè­dent, sans jamais aller jusqu’au bout, « à faire un peu de tout cela, mais sans excès ». On aurait tort d’écarter cette hypothèse, l’Espagne peut servir d’exemple : il y avait 0,9 % d’immigrés en 1990. Vingt ans plus tard, 14 % de la pop­u­la­tion, selon Euro­stat. En 2015, sans que les médias y prê­tent beau­coup d’attention, le pays européen le plus proche de l’Afrique n’a enreg­istré que 13 000 deman­des d’asile – sur un total de 1,3 mil­lion pour toute l’Europe. En 2016, le pour­cent­age des étrangers sur son sol est repassé sous la barre des 10 %.

ADLAUDATOSI INTEGRAL ECOLOGY FORUM WEBINARS

Religious Helping Trafficking Victims along the Road of Recovery (ON-DEMAND VIDEO WEBINAR)

Religious Working In International Advocacy Against Human Trafficking (ON-DEMAND VIDEO WEBINAR)

Impact Of Human Trafficking On Health: Trauma (ON-DEMAND VIDEO WEBINAR)

Impact Of Human Trafficking On Health: Healing (ON-DEMAND VIDEO WEBINAR)

OUR MISSION:

THE PURPOSE IS TO SHARE BEST PRACTICES AND PROMOTE ACTIONS AGAINST HUMAN TRAFFICKING.

WE MAKE AVAILABLE TO YOU GUIDES AND RESEARCH ON TRAFFICKING IN HUMAN BEINGS FROM THE MOST RECOGNISED LEGAL AND OPERATIONAL ACTORS.

  • BIOETHICS
  • SUPPLY CHAINS

Human Trafficking — Interview with Prof. Michel Veuthey, Order of Malta — 44th UN Human Right Council 2020

POPE’S PAYER INTENTION FOR FEBRUARY 2020: Hear the cries of migrants victims of human trafficking

FRANCE — BLOG DU COLLECTIF “CONTRE LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINS”

Church on the frontlines in fight against human trafficking

Holy See — PUBLICATION OF PASTORAL ORIENTATIONS ON HUMAN TRAFFICKING 2019

RIGHT TO LIFE AND HUMAN DIGNITY GUIDEBOOK

Catholic social teaching

Doctrine sociale de l’Église catholique

Register to our series of webinars adlaudatosi on Human Trafficking

 
 

You have successfully registered !