Le Groupe URD est un insti­tut indépen­dant spé­cial­isé sur les pra­tiques et les poli­tiques human­i­taires et post-crise.

Tout d’abord, nous con­sid­érons les cat­a­stro­phes human­i­taires comme le résul­tat com­biné de proces­sus de frag­ili­sa­tion des indi­vidus, des sociétés ou des Etats d’une part, et de rup­tures des équili­bres poli­tiques, soci­aux ou naturels d’autre part. Cette lec­ture réfute donc la fatal­ité de l’impact des crises sur les pop­u­la­tions les plus vul­nérables et appelle à la mobil­i­sa­tion des dif­férents acteurs publics et privés. En effet, parce qu’elles révè­lent les vul­néra­bil­ités préex­is­tantes, les crises deman­dent plus qu’une réponse d’urgence et jus­ti­fient de fait l’impérieuse néces­sité de l’action poli­tique dans la ges­tion et la préven­tion des crises.

Au-delà de l’aide immé­di­ate apportée aux migrants, la préoc­cu­pa­tion human­i­taire con­cerne l’adéquation des poli­tiques publiques au respect des droits humains fon­da­men­taux et des principes de l’aide. Aujourd’hui en France, les acteurs de l’aide sont sujets à une pres­sion crois­sante, ce qui con­traint notam­ment leurs valeurs et leurs modes opéra­toires, et inter­roge sur l’existence de marges de sol­i­dar­ité. Alors que le pro­jet de loi sur l’immigration et l’asile est en cours de dis­cus­sion, quel cadre éthique et quel espace de tra­vail peu­vent être défi­nis entre les autorités et les acteurs de la sol­i­dar­ité pour offrir une assis­tance et une pro­tec­tion de base aux per­son­nes migrantes, actuelle­ment présentes sur le ter­ri­toire national ?

Vous pou­vez accéder au rap­port ci-dessous :

http://fr.calameo.com/read/003680086478775109462

http://www.urd.org/Les-solidarites-face-aux-flux

Télécharg­er (PDF, Inconnu)